Press

"Jenny Daviet est formidable, capturant l'étrange mélange d'érotisme et de mysticisme catholique dans les mots qui ont été écrits par Messiaen lui-même."" 

THE TELEGRAPH
Poèmes pour Mi - MESSIAEN - CD's BR KLASSIK
Kent NAGANO -Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks

"Étant donné que les liens entre Nagano et Messiaen remontent à une quarantaine d'années et qu'ils incluent une année d'études avec le compositeur, on a le sentiment que ces interprétations sont empreintes d'une grande sagesse musicale distillée. Cette sagesse est apparente tout au long de l'œuvre, tout d'abord dans Poèmes pour Mi , où Nagano accompagne la soprano Jenny Daviet avec sensibilité et détermination, alors qu'elle navigue sur la ligne vocale exigeante avec autant de grâce que l'écriture plutôt anguleuse le permet." 

Tony WAY
LIMELIGHT
Poèmes pour Mi - MESSIAEN - CD's BR KLASSIK
Kent NAGANO -Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks

"La soprano Jenny Daviet a brillé avec une aisance sans faille..."

KӦLNER STADT-ANZEIGER KӦLN
Gala Offenbach
FX ROTH - Philarmonie de Berlin
Gürzenich-Orchester Köln & Les Siècles

"Douce & grave, la Mélisande de Jenny Daviet, a deux grands yeux bleus inquiets et un soprano aux accents charnus."

François Laurent
DIAPASON
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"On se régale du clair Pelléas de Marc Mauillon, de la fraiche Mélisande de Jenny Daviet, du Golaud inquiétant de Laurent Alvaro...

Jenny Daviet délicieuse Mélisande, dans un décor à la Jacques Demy." 

Sophie Bourdais
TELERAMA
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"La soprano Jenny Daviet n’a pas non plus d’intervention hors quatuor, c’est bien dommage car elle montre une voix douce mais projetée, avec justesse, sur une technique assurée." 

Emmanuel DEROEUX
OLYRIX
IXe de BEETHOVEN - FX ROTH - Les Siècles
FESTIVAL DE LA CÔTE SAINT ANDRE

"La Mélisande de Jenny Daviet est presque idéale, tant au niveau de la voix que de l'apparence, et offre toujours le plus beau chant de la performance, y compris dans les parties supérieures du célèbre "Mes longs cheveux descendent jusqu'au seuil de la tour" qui ouvre l'Acte III, scène 2.

PRESSE INTERNATIONALE
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"Admirable de naturel, évidente de simplicité, la Mélisande de Jenny Daviet sera pour beaucoup une sacrée surprise, qui fait table rase de toute fragilité mais pas de toute ambiguïté."

Jean-Charles HOFFELE
L'AVANT-SCENE OPERA
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"La voix élancée, ferme et souple de Jenny Daviet peut facilement rivaliser avec l'orchestre dans la Herkulessaal... Avec des gestes expressifs, qui capturent aussi son chant, elle présente avec imagination les paroles, transforme le langage en musique et crée ainsi une atmosphère rêveuse et extatique.

Il est fort possible que le compositeur, s'il avait pu l'entendre, aurait changé sa préférence pour le casting de cette pièce - et aurait désormais souhaité une chanteuse comme Jenny Daviet."

ABENDZEITUNG MÜNCHEN
Poèmes pour Mi - MESSIAEN
Kent NAGANO - Herkulessaal, MUNICH
Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks

"Tranchante, dense, réaliste : un parti pris surprenant pour cette lecture du drame lyrique de Debussy... et un veritable tour de force, soutenu par des acteurs qui lui donnent toute leur flamme. Historique [...]

Mais c'est surtout le Pelléas de Marc Mauillon [...]. Tout comme la Mélisande de Jenny Daviet, claire aussi, timbre vibrant, féminité d'ado en émoi, qui trouve ici un rôle aussi adapté à sa voix que son répertoire mozartien usuel : ces deux enfants-là, d'une incroyable modernité, sont tellement de chair et de sang qu'on ne peut s'en détacher." 

Pierre Flinois
CLASSICA
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"Jenny Daviet est une Mélisande absolument remarquable, à la fois sensible et très forte, et chante à merveille."

Nicholas Ringskog Ferrada-Noli
DAGENS NYHETER
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö

"Jenny Daviet incarne Mélisande, petite chose blessée, frigorifiée, d'abord seulement vêtue d'un manteau masculin : de celui qui lui a fait tant de mal et dont elle refuse absolument qu'on repêche la couronne. Les changements de costume et de coiffure de Mélisande suivent les enjeux de l'œuvre mais aussi la mode la plus flashy des années 1960. D'abord cheveux en bataille, sa coiffure se discipline sous un serre-tête, comme la fille se renferme dans l'union de raison avec Golaud. Ses cheveux et son cœur se détachent lorsqu'elle se rapproche de Pelléas. La tenue stricte devient une légère robe jaune. Sa voix est en parfaite harmonie avec le personnage, tel qu'écrit par Debussy et pensé dans cette mise en scène : elle en montre toute la dimension frêle et fragile, mais précisément par une technique assurée."

Charles Arden
OLYRIX
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö - BelAir Classique

"La Mélisande de Jenny Daviet, à la fois innocente et séduisante, faite comme une jeune Catherine Deneuve. Magnifiquement chanté, alternant entre l’impudence et la servilité. Parfait" 

Mathias Clason
KULTURBLOGGEN
Pelléas & Mélisande DEBUSSY
Opéra de Malmö